Le retour…

Cela faisait bien quelques années que je ne les avais pas revus. Si je me rappelle bien, ils sont apparus dans ma belle campagne au début des années 2000. Je trouve le plumage tout à fait magnifique !

Dindon sauvage_1

Je me souviens de la toute première fois que j’en ai vus ! Oh la la, je n’avais aucune espèce d’idée de ce dont il s’agissait exactement… :-) Ils sont donc bien gros ces canards là, me suis-je dis ! Mon mari a bien ri de moi quand je lui ai raconté que j’avais vu des super gros canards !

Eh oui, sans le savoir, c’était une maman dindon, suivie de ses 7 dindonneaux que j’avais vus de loin traverser la rue. Voir tout ce beau monde se dandiner d’un côté puis de l’autre, comme c’était drôle. :-)

J’avais par la suite appris que la municipalité participait au programme de repeuplement des dindons sauvages. Les dindons étaient déplacés d’une région et implantés dans une autre. Chaque dindon était recensé et marqué d’une puce; et interdiction aux chasseurs de les chasser !

Ce matin, j’étais très contente de les revoir… Les dindons se tiennent toujours en bande. Comme le temps doux des derniers jours a fait fondre toute la neige, ils pouvaient picorer à leur guise.

Dindon sauvage_3

J’en ai compté sept. Tous sont allés rendre une petite visite à Ti-Guy… :-)

Dindon sauvage_2

… et puis sont repartis.

Dindon sauvage_4

C’était une belle surprise de la nature !

À bientôt.

Claudine

 

 

 

Publicités

19 commentaires sur « Le retour… »

  1. Chez nous en Nouvelle-Calédonie, nous les appelons « bourette n’a pas la graisse » = roue de brouette n’ayant pas de graisse, par rapport à leur cri. Les mâles sont magnifiques, mais s’en méfier, ils attaquent par derrière.

    J'aime

  2. Hello, j’admire vos reportages sur la Nature qui existe autour de chez vous au Canada, vous avez un rapport à l’Environnement bien plus respectueux qu’ailleurs (encore que la pollution de l’Eau par les grandes industries soit un mal mondial par exemple) mais quand je vois vos gros dindons sauvages je me dis que s’ils existaient tels que, « ailleurs », ils auraient déjà passé à la casserole ou auraient été victimes des loups, car maintenant on a le loup de retour, il a sa place dans la Nature mais dans mon pays on manifeste contre lui et certains l’abattent, because il mange les moutons des éleveurs.
    Votre belle nature m’attire, car enfant j’ai vécu dans de vastes contrées vierges de tout habitant, en Alsace quand il y faisait encore -20°, qu’on allait à l’école à ski ou raquettes, que la neige ne fondait qu’en fin mars, et que la forêt n’avait pas été obligée de reculer pour laisser place au béton..
    je reste sensible à la préservation de tout, du cadre de vie.
    Votre regard est attentif également, tout ce qui existe autour de chez vous , va avec vous et votre goût du Tricot, etc, vous devez être une personne tranquille, sensible, artiste et je lis toujours avec plaisir de vos nouvelles par votre newsletter.
    merci pour le partage si beau !

    J'aime

  3. Merci claudine pour ces belles photos. N’ayant pas vécu dans une ferme, je ne connaissais du dindon que la dinde dans mon assiette, ou à l’étal du volailler, sans plumes, bien sûr! Qu’ils sont beaux!
    Bonne journée, chère claudine

    J'aime

  4. Merci pour ce petit moment bucolique. Sur la côte d’Azur actuellement nous sommes à la recherche de l’Azur. Il pleut…il pleut…
    Un vrai temps de tricoteuse
    Amitiés de l’extreme sud – est de la France

    J'aime

  5. bonjour belle Chanceuse,

    J’aimerais les voir arriver chez moi! Profites en bien quand dame nature t’envoie de la belle visite comme ça!

    Bonne journée 😉😊

    Lucie B. Raiche

    >

    J'aime

  6. Le seul dindon que j’ai vu était sur ma table pour le dîner, je t’avoue qu’ils sont beaucoup mieux là ou ils sont, c’est très beau à voir.
    Bonne journée

    J'aime

  7. Superbes vos photos! Moi, j’habite au bord de l’eau, je suis gâtée par la diversité de canards, d’outardes et j’ai souvent la visite de hérons. Mais comme je ne suis pas à côté de la forêt, je ne vois jamais ces dindons alors merci de partager.
    .

    J'aime

  8. Je ne savais pas qu’il existait des dindons sauvages ! j’en ai vu autrefois élevés à la ferme chez
    ma grand mère paternelle ( dans les années 1960 ) les petits élevages familiaux sont devenus rares mais ils doivent bien encore exister dans certaines régions; En tout cas contente d’avoir vu ces images. Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s