Certains d’entre vous se rappellent sûrement du site Artisanat St-Joachim de Jeannine Desparois. C’était un de mes sites favoris quand j’ai débuté le tricot en 2010. En plus d’y trouver de nombreux modèles, il y avait une section complète sur l’apprentissage du tricot et du crochet. Une vraie petite mine d’or. Malheureusement, Madame Desparois est décédée il y a plusieurs années et le site a fermé ses portes.

Eh bien, imaginez-vous que Louise, une tricoteuse avec qui je correspond de temps en temps (elle m’avait donné une bonne adresse pour trouver des livres d’antan numérisés — tricot, crochet, broderie, point de croix et autres travaux manuels qui se faisaient il y a 75 ans et plus) — m’a appris qu’il était possible de retracer des pages obsolètes (liens brisés) en consultant les archives du Wayback Machine.

Mais qu’est-ce que le Wayback Machine ? En gros, c’est un site d’archivage numérique de l’internet (une machine à remonter dans le temp), qui permet de consulter d’anciennes pages web qui ne sont plus accessibles à leur ancienne URL. En préservant les copies archivées des pages web obsolètes, l’outil permet de retrouver les données d’un site web disparu. Il suffit d’entrer le lien brisé dans le Wayback Machine et de lancer la recherche.

Grâce au lien brisé que Louise m’a fourni (une chance qu’elle l’avait conservé), j’ai pu y retrouver, à mon grand bonheur, l’intégralité du site. N’est-ce pas merveilleux ?

Louise m’a gentiment offert de faire un tutoriel sur l’utilisation du Wayback Machine et de le partager avec vous. Un très GRAND merci Louise pour ta générosité et le temps que tu as passé à écrire le tutoriel. Vous trouverez son tutoriel directement sur son site : Louise C… c’est pas ici. Vous verrez, c’est simple d’utilisation !

Comme tout est souvent éphémère sur le net, je vous recommande d’imprimer ou de sauvegarder les patrons lorsqu’un modèle vous plaît. Et si jamais vous tombez sur un lien brisé, vous n’avez qu’à copier le lien dans le Wayback Machine et de lancer la recherche. Vous aurez ainsi une bonne chance de retrouver le contenu de la page.

Encore une fois merci à Louise pour toute l’aide qu’elle m’a apportée et à feu Madame Desparois d’avoir partagé son savoir. ♥ 

Bon tricot ! Et surtout… passez le mot aux autres tricoteuses. :-)

Claudine

Publicité