Des visiteurs gourmands…

Si on m’avait dit que les dindons sauvages pouvaient se percher aussi haut, je ne l’aurais jamais cru… :-)

dindon-sauvage-0

Les voici biens installés sur notre pergola… en train de fouiner dans la vigne à raisins. Je ne savais pas que ces « petits » volatiles étaient friands de raisins. :-)

dindon-sauvage-1

Ils ont un petit air majestueux ne trouvez-vous pas ?

dindon-sauvage-3

Oups, il n’en reste plus qu’un…

dindon-sauvage-4

Et voilà, c’était une petite tranche de la nature québécoise que je voulais partager avec vous. :-)

Pour une autre petite tranche de vie, clic clic ICI pour lire un de mes anciens articles sur ces étranges créatures. :-)

À bientôt !

Claudine

 

Le retour

Cette semaine, j’ai sorti la mangeoire à colibris. Les colibris me fascinent. Quel plaisir de les voir virevolter ! Quand arrive mai, je guette leur retour avec impatience !

J’ai très souvent essayé de les prendre en photo, sans beaucoup de succès. Les photos sont toujours très floues. Le battement des ailes est tellement rapide ! Mais aujourd’hui, j’étais décidée : Today is the day. :-) Appareil photo en main, zoom au maximum, je les guette de la fenêtre. J’aimerais tant réussir à prendre au moins une belle photo ! En voilà un qui arrive… Clic, clic, clic, clic, le temps de prendre quelques photos… il était déjà reparti ! Mais cette fois-ci, mon petit rapido, je t’ai eu. :-)

Sur celle-ci, on peut voir le battement des ailes…

Colibri_2

Sur celle-ci, il y a un petit flou… mais j’ai quand même réussi à le prendre en plein vol !

Colibri_1

Selon les légendes, le colibri flotte, libre des contraintes du temps, transportant nos espoirs d’amour, de joie et de célébration. La grâce délicate du colibri sert à nous rappeler que la vie est riche, que la beauté est présente partout, que chaque relation personnelle est importante, et que le rire est ce que la vie a de plus doux.

Très beau texte n’est-ce pas ? Il est tiré d’une carte de souhaits Papyrus.

En mai, il n’y a pas que les colibris qui sont de retour, c’est aussi le retour des lilas ! Voici quelques grappes du lilas nain Miss Kim. La floraison sera très abondante cette année, comparativement à celle de l’an passé. Saviez-vous que les lilas ont un cycle de floraison bisannuel ? Ils fleurissent beaucoup une année et moins l’année d’ensuite… et le cycle recommence.

Lilas nain_bourgeons

Mai amène aussi la floraison des pommiers. Le pommier sauvage est quasiment tout fleuri… Le doux parfum des fleurs est tellement agréable ! Je dormirais dedans. :-)

pommier

Parmi les premières plantes à fleurir en mai, il y a les iris. Ils viennent tout juste de commencer à fleurir. Une vraie beauté !

Iris

Mai est vraiment mon mois préféré ! La nature est en éveil et moi j’ai les yeux grand ouverts, il y a tant à voir. :-)

À bientôt !

Claudine

 

Sortie

J’ai profité de la belle matinée ensoleillée pour nettoyer le jardin. Un peu frais… 7 degrés, mais avec un bon manteau, j’étais en affaires. Évidemment, je n’ai pu m’empêcher de prendre quelques photos…

Je vous présente le bruant à gorge blanche… qui me fait un petit salut de la tête. :-)

Bruant a george blanche_1

Il sautillait de feuille en feuille et déterrait les graines de tournesol avec ses pattes. Il était vraiment drôle à voir. :-)

Bruant a george blanche_2

Le voici qui me tourne le dos… pour me montrer son plumage. Il est vraiment magnifique cet oiseau !

Bruant a george blanche_3

Pas loin de là, son cousin, le junco ardoisé (bruant gris ardoise), cherchait lui aussi un petit quelque chose à se mettre sous le bec…

Junco ardoise_1

Il aime lui aussi sautiller et piocher pour trouver sa nourriture. :-)

Junco ardoise_2

Perchée sur la vigne, une mésange regarde la scène en se disant : Ils sont fous ces bruants. Il leur suffirait d’un petit coup d’aile et hop ils seraient dans la mangeoire !

Mesange_1

Mais ce que la mésange ne sait pas, c’est que les bruants ne vont jamais à la mangeoire ! Ils se contentent tout simplement des graines tombées sur le sol. Ce qui fait mon bonheur… car j’adore les regarder danser. :-)

À bientôt !

Claudine

 

Une locataire au jardin

Côté jardin, le chèvrefeuille grimpant est en pleine floraison. Ses fleurs en trompette sont très aimées des colibris…

Chevrefeuille grimpant

À ma grande surprise, j’ai découvert, il y a quelques jours, qu’une maman oiseau y avait fait son nid, un merle d’Amérique. Je pense qu’elle est en pleine période de couvaison… elle quitte rarement le nid et tout est si calme…

Merle-0

Voulant en savoir davantage sur cet oiseau, j’ai appris que la période d’incubation dure environ une quinzaine de jours. Et que quinze jours après l’éclosion des oeufs, les petits commenceront déjà à voler. Il y aura donc de l’activité au jardin dans quelque temps… c’est à suivre… :-)

Merle

À bientôt !

Claudine

Des chatons et des plumes

Au jardin, les chatons sont sortis !

SauleCe saule est apparu près du fossé il y a plusieurs années. C’est le premier arbuste à fleurir ! Joli n’est-ce pas ? Pour en savoir un petit peu plus sur les saules, j’ai bien aimé cet article de Larry Hodgson : Les chatons de saule : premières fleurs du printemps.

Pour ce qui est des plumes, voici quelques spécimens de la gente ailée qui se promènent au jardin… C’est le grand ménage à l’extérieur, j’ai commencé le nettoyage des plate-bandes et j’en ai profité pour prendre quelques photos !

Voici le junco. Il ne vient jamais à la mangeoire, il préfère manger les graines tombées sur le sol. Pas de gaspillage ! Voici son chant.

JuncoLe sizerin. J’adore sa calotte rouge ! Il visite régulièrement la mangeoire mais se contente aussi des graines tombées sur le sol ! Voici son chant.

SizerinIci, quelques chardonnerets. Ils sont très gourmands à la mangeoire mais leur chant est tellement joyeux qu’ils ont tôt fait de se faire pardonner !

ChardonneretEt voilà pour le tour du jardin aujourd’hui !

À bientôt ! Claudine

Une très belle dame

Les cardinaux rouges fréquentent parfois notre mangeoire. Cette fois-ci c’est une femelle que j’ai vu approcher…  Son plumage est plus discret que celui du mâle mais je la trouve tellement belle !! Le chant du cardinal est très facile à reconnaître et très agréable à entendre !

Cardinal femelleÀ bientôt !

Un visiteur au jardin

Ce matin, de la bien velle visite au jardin… un cardinal ! Agrippé à la vigne à raisins, il m’a laissé le temps de prendre quelques photos. Voicl ma préférée !

Cardinal03

Chants d’oiseaux

J’aime beaucoup m’asseoir au jardin et écouter les sons des oiseaux qui m’entourent.

C’est très agréable de vivre à la campagne, loin des bruits de la ville, pouvoir observer les oiseaux et apprendre à reconnaître leurs chants… J’aime particulièrement observer les colibris qui viennent à la mangeoire et butiner les fleurs, surtout les fleurs en forme de trompettes !

Le chèvrefeuille grimpant, les fuschias, les wigelas…

Pour en connaître davantage sur les oiseaux et apprendre leurs chants et cris, j’ai mis ici quelques liens très intéressants :

Le site de l’Université Cornell aux États-Unis. Le site est en anglais mais les fiches contiennent aussi les noms des oiseaux en français. On peut donc lancer une recherche à partir du nom français ! Aussi, leur sous-site, All about Birds qui contient des fiches sur tous les oiseaux d’Amérique. Sous l’onglet Bird Guide/Search, on n’a qu’à taper le nom en français.

Dans chaque fiche, il y a 4 onglets : Identification, Life history, Sound et Video.  Les chants et les cris peuvent être entendus sous Sound.

D’autres sites, en anglais seulement :
 
BirdJam – Know the Birds You Hear.Sous la rubrique Bird Songs By Groups, on n’a qu’à sélectionner une catégorie d’oiseaux pour voir apparaître les photos des oiseaux de cette catégorie. On clique ensuite sur une image…

Guide to North American Bird Songs and Sounds. On peut chercher selon le nombre de notes que fait l’oiseau.

Favorite Backyard Birds.

Patuxent Wildlife Research Center bird songs.

North American Birds Sounds.

enature.com, Bringing nature to life.

Songs and calls of some New Yorl State birds. Ce sont des chants d’oiseaux de l’État de New York mais ce sont sensiblement les mêmes oiseaux qu’au Canada.

Et voilà ! De très bons sites à découvrir pour les amoureux des oiseaux comme moi !