Restes de laines – projet #3

Aujourd’hui, je vous propose de faire des pompons à frange (ou glands) avec vos restes. Très jolis et faciles à confectionner, ils sont super pour ajouter une petite touche de couleur à nos ouvrages. :-)

Vous pouvez utiliser n’importe quel type de fil, du fil à broder, de la laine, du fil de coton… N’hésitez pas à mélanger les types de fil pour un même pompon.

Crédit photo Teal Notes

Vous pouvez même mélanger les couleurs si vous le voulez.

Crédit photo My poppet

On peut utiliser les glands sur à peu près n’importe quoi… que ce soit pour décorer un cadeau, un collier, un châle, une couverture, un bonnet, les manches d’un pull, une écharpe, un rideau. On peut aussi les attacher autour d’un pot de confiture pour l’offrir en cadeau, pour orner un porte-clés, un signet, etc… Que de possibilités !

Crédit photo Craftgawker

On peut aussi en faire des banderoles décoratives…

Crédit photo Emmy in Her Element

 

Crédit photo Jack & Kate

Si vous n’en avez jamais fait, je vous invite à aller sur le blogue de Gabrielle, elle explique bien la méthode. :-)

Vous pouvez aussi regarder la vidéo de Lidia Crochet Tricot.

Et voilà ! J’espère que ces idées vous ont inspiré et que vous laisserez cours à votre créativité.  :-)

À bientôt.

Claudine

 

 

 

 

Restes de laine – projet #2

Il y a plein de petits trucs à faire avec les restes de laine. Voici une idée pour les amoureux de la lecture. :-) Le marque-pages au point de chevron ajouré. Ce modèle est proposé par « Les passions d’Émeraude ». 

Si vous avez envie de faire des marque-pages avec différents points au tricot, je vous invite à consulter ma page 1001 points au tricot. C’est une belle occasion de tester de nouveaux points. :-)

Vous trouverez les explications du marque-pages sur le blogue d’Émeraude, clic clic ICI, le lien vers le PDF est à la toute fin de son article.

Bon tricot et au plaisir de vous lire.

Claudine

Restes de laine – Astuce pour les ranger

Il me reste toujours des restes de laine de mes projets. Parfois, j’en ai assez pour faire quelque chose de grand, parfois c’est juste 1 mètre ou deux. Dans les deux cas, pourquoi ne pas les stocker sur des pinces à linge ? J’ai trouvé cette façon de faire sur le web et j’ai décidé de la partager avec vous. Je trouve l’idée tout à fait géniale. :-) Pour empêcher les fils de s’emmêler quoi de mieux que cette méthode de stockage !

En parlant de restes de laine, une lectrice m’a donné une très bonne idée sur leur utilisation. On crochète une chaînette en attachant les fonds de pelotes ensemble. Puis on tricote au point mousse la dite chaînette, on double les fils un peu fins si nécessaire, avec de grosses aiguilles (8-9 mm). On peut en faire des tapis. Super idée n’est-ce pas ?

Pour attacher les fils ensemble, vous pouvez utiliser la méthode du « double noeud », j’en ai déjà parlé ICI ou utiliser la méthode du « joint russe », clic clic ICI.

Bon ménage et au plaisir de vous lire.

Claudine

 

Restes de laine – projet #1

Quand on tricote régulièrement, on finit toujours par accumuler des restes de laine. Il arrive aussi qu’on se retrouve avec une pelote orpheline. :-) J’ai donc pensé vous présenter régulièrement des idées de projets pour vous aider à passer vos restes inutilisés. Ainsi, si vous ne pouvez pas vous réapprovisionner en fil vu le confinement, vous ne serez pas en manque de tricot !

Aujourd’hui, c’est un modèle de bracelet que je vous présente. Il est au point de riz, donc super facile à réaliser. Petite précision pour les débutants au tricot. Le point de riz consiste à tricoter une maille à l’endroit, puis une maille à l’envers, en alternant l’une et l’autre systématiquement. 

  • Lorsque le nombre de mailles est un nombre pair, il faut commencer le premier rang avec une maille à l’endroit, puis le second rang avec une maille envers, etc.
  • Lorsque le nombre de mailles est un nombre impair, on alterne une maille à l’endroit et une maille à l’envers, mais on commence toujours ses rangs par la même maille (soit une maille à l’endroit, soit une maille à l’envers). 

Vous trouverez les explications chez Femme actuelle, clic clic ICI.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à allers fouiller dans vos tiroirs pour voir ce que je vous avez en réserve. :-)

Bon tricot et au plaisir de vous lire. 

Claudine  

Comment épuiser son stock de laine… projet # 6 : panier de rangement…

Je vous reviens aujourd’hui avec un panier de rangement que j’ai réalisé au crochet. C’est mon premier panier mais j’ai l’impression que ce ne sera pas le dernier. :-) Petit, moyen ou grand, un panier de rangement c’est toujours très utile !

Je me suis basée sur un patron gratuit en anglais que j’ai adapté à mes besoins. Dans le patron, c’était indiqué de le crocheter avec 3 fils en même temps (de grosseur #4 ou Worsted)… mais quand j’ai fouillé dans mes tiroirs pour voir ce que j’avais comme stock de laine, j’ai changé d’idée.

J’ai trouvé des restes de fil « Chunky » (grosseur # 5) et un gros restant de ficelle, de la même grosseur que la Chunky, chanceuse que je suis. :-). Avec ça, j’étais en affaire !

Si jamais vous n’avez pas le fil recommandé, vous pouvez toujours faire une substitution, c’est-à-dire combiner 2 types de fil pour obtenir une grosseur équivalente. Et ensuite, faire un échantillon pour voir le résultat ! Pour vous aider avec les substitutions et les catégories de fil, je vous invite à visiter ma page d’aide sur les grosseurs de fil.

J’ai choisi de faire le fond du panier (la base) en brides plutôt qu’en mailles serrées.

J’ai aussi renforcé le pourtour de la base avant de monter les côtés du panier. (Voir les tours 7 et 8).

Au final, cela m’a donné un panier assez ferme pour se tenir debout tout seul. Pour les dimensions, il a 12 pouces de diamètre (30 cm) et 8 pouces de haut (20 cm).

Si vous avez envie de vous lancer, voici ma petite recette.

Abréviations : b (bride), mc (maille coulée), ml (maille en l’air), ms (maille serrée)

Avec 2 fils de grosseur « Chunky » et un crochet 8 mm, faire un cercle magique.

Base :

Tour 1 : Dans un cercle magique, faire 12 b, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (12 brides)

Si vous ne savez pas faire un cercle magique, vous pouvez monter 3 ou 4 ml, puis faire 1 mc dans la 1ère ml pour former un cercle.

Tour 2 : 2 ml, 2 b au même endroit que les 2 ml, 2 b dans chaque m jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (24)

Tour 3 : 2 ml, 2 ml au même endroit que les 2 ml, 1 b dans la m suiv, *2 b dans la m suiv, 1 b dans la m suiv*, rép. de * à * jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (36)

Tour 4 :  2 ml, 2 ml au même endroit que les 2 ml, 1 b dans les 2 m suiv, *2 b dans la m suiv, 1 b dans les 2 m suiv*, rép. de * à * jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (48)

Tour 5 : 2 ml, 2 ml au même endroit que les 2 ml, 1 b dans les 3 m suiv, *2 b dans la m suiv, 1 b dans les 3 m suiv*, rép. de * à * jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (60)

Tour 6 : 2 ml, 2 ml au même endroit que les 2 ml, 1 b dans les 4 m suiv, *2 b dans la m suiv, 1 b dans les 4 m suiv*, rép. de * à * jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère b. (72)

Contour :

Tour 7 : 1 ml, 1 mc dans le brin arrière de chaque maille jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère mc.

Tour 8 : 1 ml, 1 ms sous les 2 brins de chaque maille coulée, joindre par 1 mc dans la 1ère ms.

Tours 9 à 15 : 1 ml, 1 ms dans chaque m jusqu’à la fin du tour, joindre par 1 mc dans la 1ère ms.

Poignées :

Tour 16 : 1 ml, 1 ms dans les 12 m suiv, 12 ml, sauter les 12 m suiv, 1 ms dans les 24 m suiv, 12 ml, sauter les 12 m suiv, 1 ms dans les 12 m suiv, joindre par 1 mc dans la 1ère ms.

Tour 17 : 1 ml, *1 ms dans chaque maille jusqu’à arriver à l’espace de 12 ml, 12 ms dans l’espace de 12 ml*, rép. de * à * une autre fois, 1 ms dans chaque m jusqu’à la fin du tour, 1 mc dans la 1ère ms.

Tour 17 : 1 ml, 1 ms dans chaque maille jusqu’à la fin du tour, 1 mc dans la 1ère ms.

Arrêter le fil.

Et voilà ! C’était une autre de mes idées pour passer les restes de laine. :-)

Claudine

Version imprimable

Couverture au crochet à motif log cabin

Avec mes restes de Phentex, j’ai décidé de faire une petite couverture pour mes animaux.

Comme technique, j’ai choisi le « Log Cabin ».

Dans sa forme la plus stricte, le log cabin consiste à créer des bandes de couleur les unes après les autres. On tricote un carré, puis on tricote un autre carré, puis on tricote une bande de la même longueur et de la même largeur que les deux carrés. On continue ensuite à ajouter des bandes encore et encore tout autour, chacune de la largeur du côté sur lequel on travaille et toujours de la même hauteur.

Ceci dit, vous pouvez créer des bandes ou des blocs plus étroits ou plus larges, être créative et improviser. :-) Ce sera un ouvrage unique !

Faire un projet en « log cabin » permet d’utiliser les restes, de varier les couleurs, et de s’arrêter quand on a la taille voulue. On peut aussi faire des carrés et les assembler ensuite.

Pour vous aider à comprendre le principe du « log cabin », j’ai fait un schéma (voir plus bas). En clair, on commence par un carré central, on ajoute ensuite une bande d’une autre couleur, puis une autre, encore une autre…

Voici maintenant comment j’ai procédé pour faire ma couverture. J’ai décidé de le faire au crochet car cela monte plus vite mais vous pouvez facilement l’adapter pour le tricot, et utilisez le point mousse. Vous trouverez facilement des tutos sur le net.

Pour le carré central, j’ai fait une chaînette de 13 ml.

Rang 1 : 1 ms dans la 2e m à partir du crochet, 1 ms dans chaque ml, 1 ml, tourner. (12 ms).

Rang 2 : 1 ms au même endroit que la ml, 1 ms dans chaque ms, 1 ml, tourner.

J’ai répété le rang 2 jusqu’à obtenir une forme carrée. Arrêter le fil. (Au total, j’ai fait 13 rangs)

Ensuite, j’ai tourné l’ouvrage dans le sens des aiguilles d’une montre de manière à travailler sur le côté de l’ouvrage.

Donc, pour la bande #2, insérer le fil d’une autre couleur, 1 ml, 1 ms au même endroit que la ml, 1 ms au bout de chacun des rangs, 1 ml, tourner. (13 ms)

Faire le nombre de rangs désirés. Arrêter le fil. (Pour la hauteur des bandes, on peut ou non faire le même nombre de rangs que pour le carré de départ)

Une fois que la 2e bande est complétée, tourner l’ouvrage dans le sens des aiguilles d’une montre afin de travailler la 3e bande sur les côtés des bandes # 2 et #1.  (voir le schéma)

Continuer de la même façon pour les bandes subséquentes.

À partir de la bande # 6, vous allez toujours travailler sur les 3 côtés des bandes précédentes.

Comme il m’est parfois arrivé de finir une bande sur l’envers de l’ouvrage, j’ai mis un petit bout de fil pour m’aider à identifier l’endroit de l’ouvrage. Je me suis donc assurée de commencer chaque bande sur l’endroit de l’ouvrage.

Et voilà la recette de ma petite couverture à motif « log cabin ».

Pour la bordure, j’ai fait 2 rangs de mailles serrées et (1 ms, 1 ml, 1 ms) dans les angles.

J’espère que c’est assez clair. N’hésitez pas à m’écrire si vous avez besoin de plus d’informations.

À bientôt.

Claudine

 

Des fleurs en boutons…

Vous avez des boutons à quatre trous et des restes de laine qui dorment dans vos tiroirs ? Pourquoi ne pas les utiliser pour en faire des fleurs ! Un concept de Craft and Fun. J’adore vraiment cette idée ! C’est un belle façon de décorer un sac, une écharpe, des chaussons, etc.

Pour réaliser ces jolies fleurs, voici ce dont vous avez besoin :

  • crochet 1.25 mm (le crochet doit pouvoir être inséré dans le trou des boutons. Au besoin, utilisez un crochet plus petit)
  • fil de coton # 8 ou # 12
  • boutons à 4 trous

Temps d’exécution pour réaliser une fleur : 5 minutes.

boutons de recyclage créatif

Tour 1 : 1 ms dans le 1er trou du bouton, 4 ml (pour les plus gros boutons, faire 5 ml), 1 ms dans le 2e trou, 4 ml, 1 ms dans le 3e trou, 4 ml, 1 ms dans le 4e trou, 4 ml, 1 ms dans le 1er trou, 4 ml, joindre par 1 mc dans la 1ère ms. À la fin, vous avez 5 arceaux.

Tour 2 : *1 mc, 1 db, 4 b, 1 db, 1 mc* dans chaque arceau, 1 mc dans la 1ère mc.

Arrêter le fil sur l’envers de l’ouvrage.

Si vous désirez créer du relief, faire des mc tout le tour des pétales en utilisant une couleur contrastante.

Voici le pas à pas en images… Il existe aussi une vidéo, clic clic ICI. Elle est en italien.

À bientôt !
Claudine